Crèches et systèmes de garde

4 min / 12 chapitres 11/05/2018
Accès libre

Au Luxembourg, il existe diverses structures de crèches et systèmes de garde adaptées aux besoins de tous les parents. Que ce soit pour une garde ponctuelle ou plus régulière, Relodesk vous explique comment trouver facilement un moyen de faire garder votre enfant, afin que cette recherche ne finisse pas en calvaire !

N’oubliez pas : au Luxembourg, l’école est obligatoire dès l’âge de 4 ans et facultative à partir de 3 ans.

Crèches municipales

Horaires

L’enfant peut être inscrit à mi-temps ou à plein temps dans les crèches municipales.

Les crèches municipales sont par ailleurs relativement flexibles au niveau des horaires pour les enfants. Les parents peuvent ainsi déposer et récupérer leur enfant selon leurs besoins dans une plage horaire généralement entre 7h du matin et 19h le soir.

Langue véhiculaire

La langue véhiculaire des crèches municipales est le luxembourgeois. Elle permet de favoriser l’intégration sociale des enfants, indépendamment de leur origine ou de leur culture. Son apprentissage favorise par ailleurs la scolarisation des enfants à l’école préscolaire luxembourgeoise.

Inscriptions

À Luxembourg-ville, les crèches municipales sont réservées aux familles habitant la capitale et dont les parents disposent d’un contrat de travail. Les familles socialement défavorisées ou monoparentales sont toutefois prioritaires.

L’inscription se fait directement auprès du service des crèches municipales. Les parents sont invités à prendre rendez-vous sur place.

Bon à savoir. Pour profiter du programme d’éducation plurilingue lancé en 2017 par le gouvernement, les enfants de 1 à 4 ans bénéficient désormais d’un encadrement gratuit de 20 heures hebdomadaires, durant une période de 46 semaines par an. 

Crèches conventionnées

Les crèches conventionnées disposent de places limitées.

Celles-ci sont accessibles uniquement selon l’inscription préalable.

Il existe par ailleurs quelques critères de priorité comme le contexte socio-familial ou les besoins d’une prise en charge spécifique comme un retard, un handicap…

Les tarifs de ces crèches varient en fonction des revenus.

Crèches privées

Il existe de nombreuses crèches privées à travers le pays. Certaines se distinguent par leurs spécificités.

  • Les crèches internationales et/ou multilingues

Les crèches multilingues visent à développer, dès le plus jeune âge, l’apprentissage des langues. Parmi elles, Aisia Crèche, l’Arche de Noé, Children’s world…

  • Les systèmes d’éducation spécifiques

Certaines crèches proposent par ailleurs des systèmes d’éducation particuliers, comme la pédagogie Montessori (L’Enfant roi, Bidibul, Sunflower…), l’éveil musical (Les jardins de la musique) ou encore le contact avec la nature (La Petite sirène).

Liste des crèches

Les crèches d’entreprise accueillent les enfants en bas âge des salariés durant les horaires de travail de l’entreprise.

Ce type de crèche permet aux parents de concilier plus simplement vie familiale et vie professionnelle.

La garde d’enfants

Garderie

Les garderies accueillent des enfants dès l’âge de deux mois jusqu’à 16 heures par semaine.

Comme les crèches, les garderies peuvent être municipales, conventionnées avec l’État ou encore, privées.

Garderie à l’heure

Certaines garderies proposent un accueil des enfants à l’heure. C’est notamment le cas de Kids and the city, Kannergaertchen ou encore Am Markenhaus.

Celles-ci permettent ainsi aux parents d’aller faire leurs courses tranquillement.

La garderie est ouverte en semaine, ainsi que de 14h à 18h les jours fériés et lors des ouvertures dominicales des magasins.

Attention ! Les réservations, selon les garderies, sont obligatoires.

 À domicile

  • Accueil au pair

Pour faire garder leurs enfants, les parents peuvent recourir à des jeunes au pair. Cet accueil est un séjour temporaire proposé à un étranger entre 18 et 30 ans. Le jeune est ainsi nourri et logé au sein de sa famille d’accueil pour une durée déterminée. En contrepartie, le jeune s’engage à s’occuper des enfants et à épauler la famille dans de petites tâches quotidiennes.

Au Luxembourg, cette pratique est réglementée depuis février 2013. La loi confère ainsi un statut spécifique au jeune.

Accueillir un jeune au pair

  • Nounou et baby-sitter  

Faire garder ses enfants peut parfois s’avérer compliqué. Que ce soit pour une sortie au restaurant, un dépannage de dernière minute ou pour des gardes régulières, les parents peuvent faire appel à des nounous ou baby-sitters.

Au Luxembourg, il existe plusieurs sites permettant de mettre en contact les parents et les baby-sitters.

Parmi eux, Baby-sitter.lu, Babysitting.lu, Webnounou.com, Minijobs.lu ou encore Homeserviceslux.lu.

 

Comment bien choisir une baby-sitter ?

  1. Faites connaissance, au préalable, avec la baby-sitter. Présentez vos enfants.
  2. Informer la personne des habitudes des enfants, des éventuels traitements médicaux ou allergies, de l’heure du coucher…
  3. Faites visiter votre habitation, montrer la boite à pharmacie ou la trousse de premiers secours.
  4. Appelez, en amont, la baby-sitter afin de confirmer la date et l’heure de la garde.
  5. Donnez un numéro sur lequel vous êtes joignable.
  6. Indiquez l’heure de votre retour.
  7. À votre retour, n’hésitez pas à demander comment s’est passée la garde, s’il y a eu des incidents…

Bon à savoir ! L’AFP-Services propose des formations pour les jeunes souhaitant devenir baby-sitters. Les jeunes doivent être âgés d’au moins 15 ans. Une fois la formation terminée, l’AFP met en relation ces jeunes avec des familles afin de faciliter les prises de contact.
  • Service enfant malade 

Le service Krank Kanner Doheem assure un service de garde à domicile des enfants malades. L’objectif est de dépanner les parents lors de leurs heures de travail.

À noter, les familles monoparentales sont prioritaires.

Pour gagner du temps le jour où le service sera nécessaire, il est possible de se procurer une fiche d’inscription au préalable.

Inscription

  • Aide temporaire 

Accouchement récent, maladie… Quelle que soit la raison, il est possible de faire appel au département « Enfants-Jeunes-Familles » d’Arcus asbl.

Cette aide temporaire à domicile permet de prendre soin des enfants, d’aider à faire des courses, effectuer des tâches ménagères.

L’équipe d’Arcus est disponible tous les jours, de 6h à 22h.

Les tarifs appliqués sont en fonction de la situation familiale et des revenus.

 

L’assistance parentale

Les parents peuvent confier leurs enfants – entre 0 et 12 ans – à un assistant parental. Ce dernier s’occupe ainsi de l’accueil des enfants, leur restauration, la surveillance des activités, des temps de repos et de sommeil ou encore de l’accompagnement aux devoirs. La spécificité de ce mode de garde : les enfants sont gardés au domicile de l’assistant parental.

Pour exercer ce métier, l’assistant parental doit obligatoirement être titulaire d’un agrément délivré par le gouvernement luxembourgeois. Il peut exercer à titre indépendant ou à titre salarié. Il signe un contrat de louage de services. Il doit par ailleurs être en mesure de comprendre et parler au moins l’une des trois langues officielles, à savoir le luxembourgeois, le français ou l’allemand. L’assistant parental a la possibilité de prendre en charge jusqu’à cinq enfants en plus des siens. Toutefois, il ne peut y avoir, au total, plus de deux enfants de moins de deux ans.

L’activité d’assistant parental est désormais réglementée par la loi du 15 décembre 2017.

Attention ! L’exercice de l’activité d’assistant parental sans agrément est puni d’une amende de 251€ et pouvant aller jusqu’à 10.000€. Cette activité peut également être suspendue de manière temporaire ou définitive par un juge.

Située dans le quartier de la Gare à Luxembourg-ville, l’agence Dageselteren propose des formations à destination des assistantes parentales, mais aussi de toute personne souhaitant le devenir. L’agence est également un lieu d’accueil et d’information des parents.

Les foyers scolaires ou Maisons relais

Les foyers scolaires (Ville de Luxembourg) et Maisons Relais s’adressent aux enfants scolarisés de 3 à 12 ans. Des professionnels encadrent et accompagnent ainsi les enfants qui peuvent s’adonner à de nombreuses activités, comme jouer, travailler, manger ou encore bricoler.

Ces foyers sont ouverts en semaine, de 11h40 à 18h30 en période scolaire et de 7h30 à 18h30 pendant les vacances. L’inscription est toutefois obligatoire et, selon les cas, payante. Ils sont un service proposé par les municipalités et la Ville de Luxembourg.